Je souhaite participer au projet

Ulule Participer sur Leetchi

Qui est Bernadette

Bernadette est une paysanne de 67 ans. Elle vit dans un petit coin reculé du Berry, dans l'Indre, au fond d'un village. Passionnée par son métier depuis toujours, elle n'a cessé d'exploiter les terres des autres. Les coups durs de la vie ont fait qu'elle s'est retrouvée « à la rue » à l'âge de 60 ans. Avec un petit pécule de coté, elle a investit tout ce qu'elle avait dans une petite ferme.

Il lui a fallu 7 années pour créer aujourd'hui un équilibre entre ses bêtes et ses cultures. Chez elle, tout est fait à «l'ancienne» et sa ferme ressemble aux petites fermes de l'après-guerre. Une vache normande (Iris), une dizaine de chèvres de race protégée, des poules, des canards, des pintades, des oies, une dizaine de moutons, quelques lapins et ses deux petits chiens composent toute la compagnie dont Bernadette est fière et qu'elle cageole.

Elle dit que ses animaux ne sont jamais stressés, elle en prend soin comme s'ils étaient de sa famille ; toutes ses chèvres ont un prénom. Elle cultive un petit jardin qui lui permet d'être complètement autonome et comme rien ne se perd, le surplus permet soit de faire des conserves, soit de nourrir ses animaux.

Carte

Le Projet

Avant de vous présenter le projet, je vais vous dire comment m'en est venu l'idée. Je m'appelle Stéphane Renaud et j'ai 53 ans. Mes arrières grands-parents étaient des paysans qui n'habitaient pas très loin de chez Bernadette.

J'ai eu la chance d'hériter d'une maison dans ce petit coin de paradis et du coup, je suis très attaché à cette région et à mes souvenirs de vacances d'enfant où entouré de fermes, je passais la majeure partie de mon temps avec les paysans. J'ai rencontré Bernadette il y a environ 3 ans lors d'une fête artisanale. J'habite à Malakoff et je suis président de l'association 3quatre (ouvertures culturelles et pratiques artistiques).

Il y a quelques mois, avec une partie des membres de l'association, nous avons rendu visite à Bernadette pour lui acheter quelques excellents produits de sa ferme. Le soir même nous est venu l’idée, sans nous prendre au sérieux, d'écrire une chanson sur Bernadette dans laquelle nous vanterions les bienfaits des produits naturels. La Chanson est née. Le collectif s'est agrandi pour soutenir Bernadette et pour réaliser un clip vidéo sur le ton de l'humour. Le projet d'aider Bernadette était une évidence quand elle m'a parlé de sa vie.
Je la connaissais depuis plusieurs années et c'est l'été dernier qu'elle s'est confiée. Dès ma première rencontre avec elle, j'ai été touché par sa gentillesse, par sa culture, sa sensibilité au monde qui l'entoure et au monde tout court et bien sûr par « son » agriculture.

C'est parce qu'elle est pauvre, qu'elle optimise tout et ne gâche rien, qu'elle vit comme ça. Elle ne regrette rien, bien au contraire. Elle aime ce qu'elle fait, le fait tous les jours avec envie et souhaite partager ses produits et son expérience avec les autres. Bernadette est un puits de science et elle aimerait pouvoir accueillir des groupes de jeunes dans sa ferme.

Bernadette

Pourquoi nous devons aider Bernadette ?

À l'heure où 2 paysans se suicident chaque jour, nous devons être solidaires avec le monde paysan et en particulier avec les petits paysans qui ne s'en sortiront pas. Bernadette en est un exemple.

Pourquoi Bernadette et pas un ou une autre ? Parce qu'il faut bien commencer par quelqu'un ! Nous espérons que notre démarche déclenchera d'autres initiatives qui permettront à d'autres paysans de vivre décemment et à des citadins de se nourrir correctement.

«Quand le chat se mord la queue» : Pour travailler comme exploitant agricole, en respectant les normes européennes, n'importe quel producteur doit investir pour répondre à ces exigences. Il doit prendre un crédit et, comme Bernadette, de nombreux petits exploitants ne pourront jamais le rembourser. Ce triste constat a été très largement relayé ces dernières années dans tous les médias.
Les conséquences pour elle comme pour tant d'autres qui se retrouvent dans la même situation, sont que plus aucune banque ne les soutient. Ils ne peuvent donc plus rien réparer ou aménager dans leur exploitation. La réalité est encore plus grave quand les banques menacent d'expulser ces petits paysans qui n'arrivent plus à rembourser les investissements qu'ils ont fait uniquement pour pouvoir travailler; ce qui est le cas de Bernadette.

Comment nous allons aider Bernadette ?

Nous vous proposons de nous aider à aider Bernadette pour qu'elle puisse vivre et travailler dans des conditions décentes. Pour cela nous avons mis en place une collecte de dons sur la plate-forme «Leetchi».

Il y a urgence pour l'aider à poursuivre son activité. Des travaux urgents tels que mettre une porte à sa grange pour protéger ses animaux et le foin, réparer les poulaillers, stabiliser les endroits de passage et surtout aménager une pièce aux normes pour travailler et transformer ses produits. Bernadette a besoin de 25 000 euros. C'est beaucoup et c'est peu ! C'est 1000 personnes qui donnent 25 euros ou beaucoup moins de gens, suivant la générosité de chacun.

Si votre générosité atteint et dépasse nos espoirs, nous pourrons continuer l'aménagement de la ferme et monter un projet de «ferme pédagogique» qui permettra à des enfants et à des jeunes de partager avec elle son quotidien de paysan.

Je souhaite participer au projet

Ulule Participer sur Leetchi

Le clip

Comment et avec quels moyens le clip est né ?

L'idée vient de Robin Courtois, membre hyperactif de l'association 3quatre et avec des projets plein la tête, qui a vite convaincu des artistes et des techniciens pour tourner le clip de la chanson Bernadette.
Après quelques semaines de préparation, nous nous sommes retrouvés à 11, dans le Berry, pour le tournage. L'association 3quatre nous a soutenu financièrement, pour le projet en assurant le transport et les repas. Pour le reste, tous les participants (techniciens, acteurs, …) étaient bénévoles.

Je souhaite participer au projet

Ulule Participer sur Leetchi